Site Loader
Joker : un film déroutant et ambitieux

Le film Joker avec Joaquin Phoenix est probablement celui qui aura le plus fait parler de lui cette année. Après l’avoir vu et analysé, je vous donne mon avis. 

Avants-propos

Avant toute chose, il convient de préciser que je ne suis pas quelqu’un d’extrêmement calé sur l’univers Batman. J’apprécie les films, mais je n’ai jamais lu les bandes dessinées. 

Si je me permets tout de même de parler du film Joker, c’est qu’il a créé quelque chose en moi pendant et après la séance. 

Je vous invite donc à lire des critiques d’experts si vous souhaitez avoir un avis sur la cohérence du film avec l’univers. Les lignes qui vont suivre concernent surtout mon ressenti. 

Une tension palpable tout au long du film

La particularité de ce film, c’est que l’on connait dès le départ son issue. Avant même d’entrer dans la salle. L’histoire du Joker est populaire et c’est là dessus que le réalisateur, Todd Philipps, joue. 

Ainsi, chaque scène fait monter la tension : va-t-elle jouer un rôle ou non dans la suite des évènements ? Est-ce à ce moment qu’Arthur Fleck va définitivement basculer ou s’agit-il simplement d’une étape ?

L’issue est inéluctable et il faut bien avouer que le résultat est au rendez-vous : sans être un film d’action comme d’autres Batman, ce film parvient à nous garder en haleine deux heures durant afin de connaitre toutes les étapes de ce parcours meurtrier. 

Alors évidemment, il faut prendre de la hauteur par rapport aux événements. Le film fait d’ailleurs polémique car certains disent qu’il peut inciter des personnes à s’identifier au personnage du Joker. 

Bref, on découvre Arkham sous un jour différent : celui d’un habitant, un petit acteur dans les années 80, perdu et vivant chez sa mère qui ne souhaite qu’une chose, jouer dans la cour des grands. Mais il se heurte à une société malade qui ne parvient pas à s’en sortir. 

NonCNon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *