Site Loader
Il est possible d'acheter des actions FDJ

Avec la privatisation de la française des jeux (couramment appelée FDJ), il est maintenant possible pour les particuliers d’acquérir des actions.

Quel est le prix initial des actions FDJ ?

À l’heure où cet article est écrit, on ne connait pas encore le montant exact. Une fourchette est cependant disponible : le prix d’une action sera compris entre 16,5€ et 19,90€.

Attention, il n’est toutefois pas possible d’acheter seulement quelques actions puisque le montant minimum est de 200 euros. Ensuite, la demande devra absolument être un multiple de 100.

Pour inciter les particuliers à se lancer, une « offre » permet d’obtenir une action gratuite toutes les 10 actions achetées. Cette offre est limitée à 5000 euros d’actions achetées (au-delà, il n’y aura plus d’action gratuite délivrée).

Par ailleurs, et compte-tenu de la popularité de la FDJ auprès des français, seules les demandes jusqu’à 5000 euros sont prioritaires. Cela veut dire que si vous en souhaitez davantage, ce qui dépasse les 5000 euros ne sera pas forcément acquis.

Comment devenir actionnaire FDJ ?

Pour que l’opération soit réalisée en toute sécurité, il est important de passer par des intermédiaires financiers autorisés. Par exemple, la FDJ propose sur son site en exemple Boursorama, Bourse Direct, Fortuneo, EasyBourse, BforBank, HSBC, Crédit Agricole, BNP …

La période d’offre à Prix Ouvert (OPO) se déroule jusqu’au 19 novembre 2019 et l’heure limite varie selon les intermédiaires : 17h pour les ordres au guichet, entre 17h et 19h selon les intermédiaires pour les offres par téléphone et jusqu’à 20h pour les ordres par internet.

Comme le relate 20Minutes, des sites frauduleux ont déjà fait leur apparition. La souscription d’actions pour le compte d’un client est réglementée et sévèrement encadrée, il convient donc de passer par un intermédiaire agréé.

Certains sites frauduleux vont jusqu’à reprendre les logos de la FDJ afin de mettre les internautes en confiance. Le risque ? Voir vos données personnelles récoltées pour un usage qui pourrait par la suite être illicite et surtout perdre l’intégralité des sommes confiées.

Si vous avez un doute, vous pouvez consulter le site de l’AMF et plus particulièrement sa liste noire afin de connaitre les intermédiaires non autorisés ou dont il faut prendre garde.

NonCNon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *